06 Bruno Catalano : i viaggiatori, le déchirement du départ sculpté

Bonjour à toutes et tous,

Mon choix de ce 6è envoi -déjà ! – est une série de sculptures de Bruno Catalano, dont je vous montre un exemple qui se trouve en avant du vieux port de Marseille.
Le titre de cette série de sculptures est  :

“i viaggiatori / les voyageurs”, de Bruno Catalano

Allons, voici un 2è groupe statuaire de B. Catalano sur le même thème (à Gènes, Ligurie, Italie) :

 
L’artiste est âgé de 60 ans ; ses sculptures sont déclinées en monumentales et en bronzes coulés en petite série.
son site est accessible ici : https://brunocatalano.com/

“i viaggiatori / les voyageurs”.

Admirez, savourez, étudiez…

Amicalement,
Jean-François

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
MENAGER Monique

J’admire l’œuvre de Catalano

Cette statue fantomatique de Catalano est surprenante, intrigante. Elle m’interroge ? Que signifie le grand vide dans ce corps ? Cet homme a t-il été rongé par des rats ? par de nouveaux virus ? A-t-il été atteint par un obus d’une nouvelle guerre? Peut-être l’artiste est-il tout simplement collapsologue  . Dans ce cas il imagine la fin de l’humanité. Il nous montre le reste du corps d’un homme en partance un bagage à la main. Cet homme quitte le monde devenu invivable ? Son visage est plein de désolation. Il semble que des larmes coulent sur ses joues. Il est vêtu simplement d’un polo et d’un pantalon . Il tient fortement une valise contenant, peut-être, quelques souvenirs. Il s’agit vraisemblablement d’un ouvrier du port ou d’un marin. Il n’a pas beaucoup vécu . Je lui donne environ une quarantaine d’années.
Plus j’observe cette œuvre, plus je me laisse aller dans l’émotion entre réalité et cauchemar. Ne connaissant pas du tout cet artiste je cherche sur internet d’autres œuvres de Catalano. Je constate que tous les personnages sont tristes, habillés très modestement. Vidés d’une partie de leur corps, conservant seulement un sac ou une valise . Ils semblent vouloir disparaître de ce monde.
Les artistes nous racontent la vie des hommes à chaque époque, dans chaque pays inventant une manière de se situer dans le monde. Les sculptures de Catalano pourraient se rapprocher de celles de Giacometti avec ces silhouettes masculines filiformes nues, décharnées, où le corps du personnage est réduit à l’essentiel . En réalité elles sont contraire . Chez Giacometti ces êtres fragiles, meurtris ont les pieds bien ancrés sur le sol. Ils possèdent encore de l’énergie. Ils montrent une détermination à changer le monde.
Les œuvres de ces deux artistes s’opposent totalement au gigantisme , à l’humour de cette impressionnante sculpture américaine que j’ai photographiée à Los Angelès à côté de mes amis (photo ci jointe)
Cette statue me permet , d’établir le lien avec mon prochain sujet :« le baiser »

Monique Menager

BiographieOriginaire du Maroc, Bruno est le troisième et dernier enfant d’une famille sicilienne. En 1970 sa famille quitte le Maroc pour la France. Il y commence son parcours professionnel à la SNCM où il resta quatre ans jusqu’en 19861. Il considère son expérience de marin comme centre de son inspiration2,4.
Catalano s’initia à la Sculpture en 1981 à Marseille où il s’est inscrit aux cours de modelage et de dessin de Françoise Hamel. Après deux ans de formation, il ouvre son propre atelier en 1985 et aménage un four dans lequel il cuira sa première figure d’argile. Plus tard, Catalano commence à faire de grandes sculptures en bronze. Ses premières œuvres étaient compactes et conventionnelles, mais les dernières séries deviennent de plus en plus expressives5. En 2004 une faille involontairement survenue dans l’un de ses personnages — une représentation de Cyrano — lui donne l’idée de la creuser et d’en évider la poitrine. Une nouvelle voie de travail s’ensuit.1,6. Il réalise une exposition à Marseille en septembre 2013, à l’occasion de l’année Marseille Capitale européenne de la culture avec dix sculptures à taille humaine exposées sur le port2,7.

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x