Articipons pour Découvrir, Admirer, Comprendre

Jean-François Martine : Histoire de l’Art & des Civilisations

35 Oskar Laske, la fin du monde ou la fin d’un monde ? peinture de 1923

Bonjour à toutes et tous,

Voici la 35è des œuvres d’art que je vous propose chaque semaine,

Eh là, au vu des errements du monde, du climat, de sa pandémie actuelle, je frappe fort !
Quelle drôle d’idée,… apparemment : Rien moins que

la fin du Monde, vue par Oskar Laske

1927, La fin du Monde, Oskar Laske
un peintre autrichien expressionniste (1874-1951) méconnu en France…

Retrouvez  le tableau en grande dimension :
https://www.amazon.fr/clouddrive/share/78vxGazVUriYkybGp7YDCg6EngYE73j2NkRxukyTUY3

Assez peu de renseignements sur son parcours =

Architecte de formation, n’ayant en technique picturale que ses acquis scolaires et une formation privée auprès du peintre paysagiste viennois Anton Hlavacek,
il va peu à peu délaisser son métier d’architecte -il est entre autre le concepteur de la pharmacie de l’ange blanc, à Vienne-
au profit de sa passion de dessiner, peindre, à l’aquarelle, la gouache ou l’huile.
Soldat de la 1ère guerre mondiale, il terminera celle-ci comme peintre militaire.
Il sera notamment expressionniste, et membre de deux mouvements esthétiques, la Sécession viennoise, qui groupe déjà des artistes proches du Jugendstil  et de l’Art nouveau,
et le Hagenbund (cercle d’artistes viennois promoteurs des esthétiques art nouveau puis Modern style), puis membre de la Compagnie des peintres viennois, la Künstlerhaus (1939).
Durant l’époque nazie, notamment durant la 2è guerre mondiale, il pratique cependant un “exil intérieur” où il se retire de la vie culturelle et viennoise tout en continuant de peindre.

Comme d’habitude, venons en aux faits =

Cette dure année 2020, et les désordres du monde, m’amènent à vous présenter une des scènes de fin du monde peintes par Oskar Laske.
J’ai choisi cette œuvre pour sa confusion apparente et eschatologique à la dominante bleue, en forme de clin d’œil à la divinité de Shiva, qu’Oskar Laske connaissait.
Shiva , le 3è dieu de la Trimurti hindou, Dieu de l’hiver, de ce fait de la Mort mais aussi de la Germination.
Dieu terrible pour des yeux occidentaux, ce grand Dieu de l’hindouisme se révèle
 cependant fertile -son attribut est le linga, forme phallique- surnommé le bienveillant.
Du reste, très attachés au concept de cycles, les hindous considèrent que le monde est entré depuis le XXè siècle dans l’ère de Shiva, pour une renaissance encore future, après un profond bouleversement…
On peut utilement y remarquer un autre parallèle quand on observe que “Le Jugement dernier” en allemand, se dit “Der jüngste Tag”, littéralement “le jour le plus jeune”…

Cette sensation de dérèglement final du monde s’affirme tellement proche de celle d’un Jérome Bosch, qu’elle mérite d’être mise en comparaison avec une autre grande œuvre peinte par
Oskar Laske en 1923, Das Narrenshiff, “la nef des fous”.
Toujours “boschien”, n’est il pas ?

Vous pourrez vous rendre ici pour découvrir une série de vues sur la Nef des fous, “Narrenshiff”, 1923, dans la version d’Oskar Laske, conservée au Château-Musée du Belvédère, Vienne =
https://www.amazon.fr/clouddrive/share/DUctXCUJvFEUvenDCAVngSIa23Jnane6AUZmO4D3hcm

Une vidéo sur cette Nef des fous (en allemand, mais que vous pouvez faire sous-titrer en anglais) =
https://www.google.com/imgres?imgurl=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2FAMYBFTkWRwI%2Fmaxresdefault.jpg&imgrefurl=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DAMYBFTkWRwI&tbnid=3Ilznv9WcJAh0M&vet=12ahUKEwiW5_7CioLuAhXLwoUKHQsVAXUQMygFegUIARCbAQ..i&docid=PQyZHCpwJaOqwM&w=1280&h=720&q=Narrenschiff%20Laske&client=opera&ved=2ahUKEwiW5_7CioLuAhXLwoUKHQsVAXUQMygFegUIARCbAQ

Et voilà un lien vers une collection d’œuvres d’Oskar Laske, (y compris celles indiquées ci-dessus) pour compléter votre regard =
https://www.amazon.fr/clouddrive/share/Fnan1u8gbTFSG4N8LGIDZwwkZDOphdPwwTJFXp0anK0

Je suis curieux de lire vos commentaires 😉

Portez vous bien.

Admirez, savourez, étudiez…

Je vous renouvelle mes vœux, à la façon d’un des milliards de désappointés de 2020, en version optimiste, comme vous avez pu le lire… (si ce n’est pas le cas, faites moi signe 😉 )

Amicalement,
Jean-François

Au Suivant Poste

Précedent Poste

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

© 2021 Articipons pour Découvrir, Admirer, Comprendre

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x