Articipons pour Découvrir, Admirer, Comprendre

Jean-François Martine : Histoire de l’Art & des Civilisations

33 La Belle au bois dormant, regards croisés des Arts et traditions

Bonjour à toutes et tous,

Voici la 33è des œuvres d’art que je vous propose chaque semaine.

Allons voir et écouter un peu des temps enchantés, pour autant retraduits par des auteurs des temps modernes.

Le sujet ? La Belle au bois dormant

D’abord, une statue mémorable, conservée à la Alte Nationalgalerie de Berlin.

Sculptée par Ludwig Sussman-Helborn en 1880, cette Belle au bois dormant nous montre une étonnante intimité de sommeil
1880, La Belle au bois dormant, Ludwig Sussman-Helborn détail de la sculpture
depuis le jour de ses 18 ans où cette jeune princesse fut endormie.
1880, La Belle au bois dormant, Ludwig Sussman-Helborn détail de la sculpture

Le style de la statue mérite toute votre attention. Je suis curieux de lire vos commentaires.
1880, La Belle au bois dormant, Ludwig Sussman-Helborn détail de la sculpture

Et puis, cette histoire de la Belle au bois dormant se révèle correspondre à un mythème(1) très ancien.
Les auteurs des temps modernes ou plus récents n’ont fait que la transcrire, avec ses particularités régionales,
et de même leur propre inventivité.

Beaucoup de notre fonds légendaire est ainsi constitué de récits types, édifiants et porteurs de vérités, que l’on retrouve dans des nombreuses contrées, depuis des temps reculés, définition même d’un mythème .
Ces mythèmes ont été répertoriés et présentés par plusieurs érudits spécialistes, pour aboutir à la classification
toujours actualisé dit de Aarne – Thompson, du nom de deux d’entre les plus célèbres mytholoques.

Celui de la Belle au bois dormant y est mentionné dans cette nomenclature sous le libellé =
410 Sleeping Beauty / La Belle endormie.
Je vous propose à l’aide des fichiers pdf joints de comparer 3 versions connues de ce conte fameux, celles de :
– 1635 de Gianbattista Basile, 1635_Sole, luna e Talia_Giambattista Basile qui inspira pour partie la suivante
– 1697 de Charles Perrault, 1697_La-Belle-au-bois-dormant_Charles Perrault et
– 1862 des frères Grimm 1863_La-Belle-au-bois-dormant_Frères_Grimm

Et il en existe bien d’autres, autour de ce même ressort narratif.
Parlez moi des différences, comme des points communs, Voulez vous prendre envie de vous renseigner vous sur les principes narratifs et la typologie des personnages qu’on y retrouve ?
L’une des difficultés tient à la réécriture des traditions jusqu’ici orales,
qui ont permis de les conserver, mais non sans les altérer depuis les temps modernes…

Portez vous bien.

Admirez, savourez, étudiez…

Eh oui, la beauté et le sens des choses nous entourent !
À nous de lever le nez, ou de le plonger dans les grimoires, pour découvrir ces richesses essentielles…

Amicalement,
Jean-François

(1) : Wikipédia définit un mythème comme un énoncé élémentaire constitutif d’un mythe. Ce néologisme a été créé par Claude Lévi-Strauss sur le modèle de morphème et de phonème. Par exemple, « le héros est un chasseur » est un mythème applicable au mythe de Polyphème.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

© 2021 Articipons pour Découvrir, Admirer, Comprendre

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x