Articipons pour Découvrir, Admirer, Comprendre

Jean-François Martine : Histoire de l’Art & des Civilisations

12 Kaigetsudo Dohan : Bijin, une perfection du dessin japonais au XVIIIè siècle

Bonjour à toutes et tous,

voici la 12è des œuvres d’art que je vous envoie dorénavant

Pour cette semaine, rendons nous dans la culture japonaise du XVIIIè s. pour découvrir une œuvre de Kaigetsudo Dohan intitulée “Bijin-ga” : “Beauté”, réalisée autour de 1710.


Portrait de courtisane, au kimono orné d’un motif de moulin à eau.

Kaigetsudo Dohan (Nobushige), actif entre 1704 et 1716, est un artiste japonais d’estampe de style ukiyo-e, qui fut au XVIIIè siècle l’un des élèves (et pas le mieux perçu) de Kaigetsudo Ando (Yasunobu),  fondateur de l’école Kaigetsudo.

Techniquement, il s’agit d’un sumizuri-e :
Seules les lignes noires sont imprimées, les couleurs ajoutées, rouge et ‘bronze / ocre’ furent appliquées à la main.
Il est imprimé sur papier, comme toutes les gravures sur bois japonaises.
Ce papier s’appelle le washi.
Le washi, également prononcé wagami littéralement « papier japonais », est le papier fabriqué artisanalement au Japon depuis le VIIè siècle.
C’est un papier structuré par de longues fibres de mûrier à papier entrelacées. Il s’avère léger, flexible et solide.

Admirez, savourez, étudiez… et commentez

Amicalement,
Jean-François

La perfection du dessin, notamment dans le rendu du mouvement et de la silhouette féminine, et la subtilité des tons constituent l’un des plus beaux dessins réhaussés jamais réussi, ne trouvez vous pas ?

Au Suivant Poste

Précedent Poste

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

© 2021 Articipons pour Découvrir, Admirer, Comprendre

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x